Étiquette : kaiserslautern

Rehhagel au chevet du Hertha

De retour sur le banc du Hertha Berlin, Otto Rehhagel fait ses débuts à l’occasion de la 23e journée de Bundesliga et d’un déplacement périlleux sur la pelouse d’Augsbourg, la lanterne rouge. Un candidat direct pour le maintien pour le club de la capitale qui compte sur son troisième entraîneur de la saison pour se sauver.Le « Roi Otto » n’a pas dû reconnaître son royaume. Douze ans après sa dernière expérience sur un banc allemand, à Kaiserslautern, le technicien de 73 ans s’apprête à retrouver la Bundesliga. Appelé à la rescousse par les dirigeants du Hertha Berlin, l’ancien sélectionneur de la Grèce, qu’il a notamment mené au titre de champion d’Europe en 2004, n’a pas longtemps hésité à relever le défi. « Nous sommes actuellement dans une situation difficile et nous sommes arrivés à la conclusion que nous avons besoin un entraîneur expérimenté comme Rehhagel pour atteindre notre objectif à la fin de la saison« , a expliqué Michael Preetz, le directeur sportif du club de la capitale, pour justifier ce choix. Un choix pas vraiment contestable, alors que Michael Skibbe venait tout juste d’être remercié après seulement cinq matches sur le banc et autant de défaites. Pas de quoi faire oublier Markus Babbel, qui a fait remonter le Hertha l’été dernier mais a été remercié en décembre dernier après s’être brouillé avec ses dirigeants.

Rehhagel, passé en tant que joueur à Berlin entre 1963 et 1965, se retrouve face à un défi de taille avant le déplacement à Ausgbourg de ce samedi. Le Hertha est 15e, avec deux petits points d’avance sur les trois clubs qui le suivent au classement, dont son adversaire du week-end, actuel dernier. « La sonnette d’alarme se fait entendre. Tout le monde doit l’écouter« , a prévenu dans Bild le technicien, vainqueur de trois titres de champion d’Allemagne avec le Werder Brême (1988 et 1993) et Kaiserslautern (1998). « Les joueurs doivent être conscients de leur haute responsabilité« , a-t-il ajouté, alors que les supporters de l’Olympiastadion devraient lui réserver un énorme accueil pour son retour le week-end prochain. Car l’arrivée de Rehhagel sur le banc du Hertha, saluée par tous les observateurs de l’autre côté du Rhin, suscite beaucoup d’espoirs dans la capitale. A lui de les justifier.

Hertha : Rehhagel arrive en sauveur

De retour sur le banc du Hertha Berlin, Otto Rehhagel fait ses débuts à l’occasion de la 23e journée de Bundesliga et d’un déplacement périlleux sur la pelouse d’Augsbourg, la lanterne rouge. Un candidat direct pour le maintien pour le club de la capitale qui compte sur son troisième entraîneur de la saison pour se sauver.Le « Roi Otto » n’a pas dû reconnaître son royaume. Douze ans après sa dernière expérience sur un banc allemand, à Kaiserslautern, le technicien de 73 ans s’apprête à retrouver la Bundesliga. Appelé à la rescousse par les dirigeants du Hertha Berlin, l’ancien sélectionneur de la Grèce, qu’il a notamment mené au titre de champion d’Europe en 2004, n’a pas longtemps hésité à relever le défi. « Nous sommes actuellement dans une situation difficile et nous sommes arrivés à la conclusion que nous avons besoin un entraîneur expérimenté comme Rehhagel pour atteindre notre objectif à la fin de la saison« , a expliqué Michael Preetz, le directeur sportif du club de la capitale, pour justifier ce choix. Un choix pas vraiment contestable, alors que Michael Skibbe venait tout juste d’être remercié après seulement cinq matches sur le banc et autant de défaites. Pas de quoi faire oublier Markus Babbel, qui a fait remonter le Hertha l’été dernier mais a été remercié en décembre dernier après s’être brouillé avec ses dirigeants.

Rehhagel, passé en tant que joueur à Berlin entre 1963 et 1965, se retrouve face à un défi de taille avant le déplacement à Ausgbourg de ce samedi. Le Hertha est 15e, avec deux petits points d’avance sur les trois clubs qui le suivent au classement, dont son adversaire du week-end, actuel dernier. « La sonnette d’alarme se fait entendre. Tout le monde doit l’écouter« , a prévenu dans Bild le technicien, vainqueur de trois titres de champion d’Allemagne avec le Werder Brême (1988 et 1993) et Kaiserslautern (1998). « Les joueurs doivent être conscients de leur haute responsabilité« , a-t-il ajouté, alors que les supporters de l’Olympiastadion devraient lui réserver un énorme accueil pour son retour le week-end prochain. Car l’arrivée de Rehhagel sur le banc du Hertha, saluée par tous les observateurs de l’autre côté du Rhin, suscite beaucoup d’espoirs dans la capitale. A lui de les justifier.

Leverkusen sourit, le Hertha s’enfonce

Le Bayer Lerkusen a réalisé une bonne opération en allant s’imposer sur la pelouse de Cologne (2-0), ce samedi, lors de la 23e journée de Bundesliga. Première manquée sur le banc du Hertha Berlin pour Otto Rehhagel, avec une lourde défaite à Augsbourg (3-0). Le club de la capitale se retrouve relégable. Le point.Lars Bender a parfaitement fêté sa convocation en équipe nationale. Appelé par Joachim Löw avec son jumeau, Sven, qui évolue à Dortmund, le milieu de terrain a porté son équipe du Bayer Lervkusen vers la victoire à Cologne, ce samedi, à l’occasion de la 23e journée de Bundesliga. Auteur d’un doublé, Bender a inscrit les deux buts du succès des siens face aux partenaires de Lukas Podolski, impuissant pour son retour de blessure. Cette victoire (0-2) permet au Bayer de passer 5e, mais à sept longueurs du podium… Dans l’autre match du haut de tableau, Stuttgart a explosé Fribourg (4-1).

Fribourg se retrouve du même coup dernier, puisque Augsburg a gâché la première d’Otto Rehhagel sur le banc du Hertha Berlin. Le promu, jusqu’alors lanterne rouge, s’est imposé grâce à deux buts inscrits coup sur coup vers l’heure de jeu, puis un dernier en fin de match (3-0). Augsburg en profite pour quitter la zone, dans laquelle le Hertha pénètre à une peu enviable 16e place. L’autre carton de l’après-midi est pour Mayence, qui n’a pas fait de détails devant Kaiserslautern (4-0), avec notamment un nouveau but de Mohamed Zidan, son quatrième en six matches depuis son retour au club cet hiver. Enfin, Hoffenheim, désormais dirigé par Markus Babbel, est allé s’imposer à Wolsburg (1-2) et en profite pour revenir dans la première partie du classement.

Le « Roi Otto » au chevet du Hertha

Tout juste de retour sur le banc du Hertha Berlin, Otto Rehhagel fait ses débuts à l’occasion de la 23e journée de Bundesliga et d’un déplacement périlleux sur la pelouse d’Augbsourg, la lanterne rouge. Un candidat direct pour le maintien pour le club de la capitale qui compte sur son troisième entraîneur de la saison pour se sauver.Le « Roi Otto » n’a pas dû reconnaître son royaume. Douze ans après sa dernière expérience sur un banc allemand, à Kaiserslautern, le technicien de 73 ans s’apprête à retrouver la Bundesliga. Appelé à la rescousse par les dirigeants du Hertha Berlin, l’ancien sélectionneur de la Grèce, qu’il a notamment mené au titre de champion d’Europe en 2004, n’a pas longtemps hésité à relever le défi. Nous sommes actuellement dans une situation difficile et nous sommes venus à la conclusion que nous avons besoin un entraîneur expérimenté comme Rehhagel pour atteindre notre objectif à la fin de la saison« , a expliqué Michael Preetz, le directeur sportif du club de la capitale, pour justifier ce choix. Un choix pas vraiment contestable, alors que Michael Skibbe venait tout juste d’être remercié après seulement cinq matches sur le banc et autant de défaites. Pas de quoi faire oublier Markus Babbel, qui a fait remonter le Hertha l’été dernier mais a été remercié en décembre dernier après s’être brouillé avec ses dirigeants.

Rehhagel, passé en tant que joueur à Berlin entre 1963 et 1965, se retrouve face à un défi de taille avant le déplacement à Ausgbourg de ce samedi. Le Hertha est 15e, avec deux petits points d’avance sur les trois clubs qui le suivent au classement, dont son adversaire du week-end, actuel dernier. « La sonnette d’alarme se fait entendre. Tout le monde doit l’écouter« , a prévenu dans Bild le technicien, vainqueur de trois titres de champions d’Allemagne avec le Werder Brême (1988 et 1993) et Kaiserslautern (1998). « Les joueurs doivent être conscients de leur haute responsabilité« , a-t-il ajouté, alors que les supporters de l’Olympiastadion devraient lui réserver un énorme accueil pour son retour le week-end prochain. Car l’arrivée de Rehhagel sur le banc du Hertha, saluée par tous les observateurs de l’autre côté du Rhin, suscite beaucoup d’espoirs dans la capitale. A lui de les justifier.

Les Borussia débordent le Bayern

Le Borussia Dortmund a conforté sa position de leader en s’imposant sur la pelouse du Hertha Berlin (0-1), ce samedi, lors de la 22e journée de Bundesliga. Les champions d’Allemagne en titre et leur dauphin provisoire M’Gladbach, vainqueur à Kaiserslautern (1-2), mettent la pression sur le Bayern, tenu en échec à Fribourg (0-0) et qui glisse à la 3e place.Le Borussia Dortmund a assuré l’essentiel ce samedi. Le leader de la Bundesliga a provisoirement fait le trou en tête à l’occasion de la 22e journée grâce à sa victoire à Berlin, sur la pelouse du Hertha (0-1). Un court mais précieux succès obtenu sans Kagawa et Götze, actuellement blessés, grâce à une unique réalisation de Grosskreutz peu après l’heure de jeu. Les joueurs de Jurgen Klopp prennent du même coup quatre points d’avance sur le Bayern Munich, a été tenu en échec à Fribourg (0-0).

Les Bavarois se retrouvent même 3e. La faute à un Borussia Mönchengladbach qui suit le rythme des équipes de tête. Bonne surprise de cette saison, M’Gladbach s’est imposé à Kaiserslautern (1-2) et s’intercale entre Dortmund et le Bayern, à trois points du leader et avec un point d’avance sur Munich.

Dans les autres rencontres, la lutte pour l’Europe fait rage. Le Bayer Leverkusen n’a fait aucun détail devant Augsburg (4-1), avec notamment un doublé de Kiessling. Un carton auquel a répondu avec la manière le Werder Brême, vainqueur sans trembler à Hambourg (1-3). Brême est 5e et Leverkusen 6e. Enfin, Nuremberg a réalisé une bonne opération dans la course au maintien en s’imposant devant Cologne (2-1).

Le Borussia met la pression sur le Bayern

Le Borussia Dortmund a conforté sa position de leader en s’imposant sur la pelouse du Hertha Berlin (0-1), ce samedi, lors de la 22e journée de Bundesliga. Les champions d’Allemagne en titre et leur dauphin provisoire M’Gladbach, vainqueur à Kaiserslautern (1-2), mettent la pression sur le Bayern, qui ne joue qu’à 18h30.
Le Borussia Dortmund a assuré l’essentiel ce samedi. Le leader de la Bundesliga a provisoirement fait le trou en tête à l’occasion de la 22e journée grâce à sa victoire à Berlin, sur la pelouse du Hertha (0-1). Un court mais précieux succès obtenu sans Kagawa et Götze, actuellement blessés, grâce à une unique réalisation de Grosskreutz peu après l’heure de jeu. Les joueurs de Jurgen Klopp prennent du même coup cinq points d’avance sur le Bayern Munich, qui ne jouera qu’à 18h30.

Les Bavarois se retrouvent même 3e avant leur match. La faute à un Borussia Mönchengladbach qui suit le rythme des équipes de tête. Bonne surprise de cette saison, M’Gladbach s’est imposé à Kaiserslautern (1-2) et s’intercale entre Dortmund et le Bayern, à trois points du leader et avec deux points d’avance sur Munich.

Dans les autres rencontres, la lutte pour l’Europe fait rage. Le Bayer Leverkusen n’a fait aucun détail devant Augsburg (4-1), avec notamment un doublé de Kiessling. Un carton auquel a répondu avec la manière le Werder Brême, vainqueur sans trembler à Hambourg (1-3). Brême est 5e et Leverkusen 6e. Enfin, Nuremberg a réalisé une bonne opération dans la course au maintien en s’imposant devant Cologne (2-1).

Les Borussia mettent la pression

Le Borussia Dortmund a conforté sa position de leader en s’imposant sur la pelouse du Hertha Berlin (0-1), ce samedi, lors de la 22e journée de Bundesliga. Les champions d’Allemagne en titre et leur dauphin provisoire M’Gladbach, vainqueur à Kaiserslautern (1-2), mettent la pression sur le Bayern, qui ne joue qu’à 18h30.
Le Borussia Dortmund a assuré l’essentiel ce samedi. Le leader de la Bundesliga a provisoirement fait le trou en tête à l’occasion de la 22e journée grâce à sa victoire à Berlin, sur la pelouse du Hertha (0-1). Un court mais précieux succès obtenu sans Kagawa et Götze, actuellement blessés, grâce à une unique réalisation de Grosskreutz peu après l’heure de jeu. Les joueurs de Jurgen Klopp prennent du même coup cinq points d’avance sur le Bayern Munich, qui ne jouera qu’à 18h30.

Les Bavarois se retrouvent même 3e avant leur match. La faute à un Borussia Mönchengladbach qui suit le rythme des équipes de tête. Bonne surprise de cette saison, M’Gladbach s’est imposé à Kaiserslautern (1-2) et s’intercale entre Dortmund et le Bayern, à trois points du leader et avec deux points d’avance sur Munich.

Dans les autres rencontres, la lutte pour l’Europe fait rage. Le Bayer Leverkusen n’a fait aucun détail devant Augsburg (4-1), avec notamment un doublé de Kiessling. Un carton auquel a répondu avec la manière le Werder Brême, vainqueur sans trembler à Hambourg (1-3). Brême est 5e et Leverkusen 6e. Enfin, Nuremberg a réalisé une bonne opération dans la course au maintien en s’imposant devant Cologne (2-1).

Dortmund met la pression sur le Bayern

Le Borussia Dortmund a conforté sa position de leader en s’imposant sur la pelouse du Hertha Berlin (0-1), ce samedi, lors de la 22e journée de Bundesliga. Les champions d’Allemagne en titre et leur dauphin provisoire M’Gladbach, vainqueur à Kaiserslautern (1-2), mettent la pression sur le Bayern, qui ne joue qu’à 18h30.
Le Borussia Dortmund a assuré l’essentiel ce samedi. Le leader de la Bundesliga a provisoirement fait le trou en tête à l’occasion de la 22e journée grâce à sa victoire à Berlin, sur la pelouse du Hertha (0-1). Un court mais précieux succès obtenu sans Kagawa et Götze, actuellement blessés, grâce à une unique réalisation de Grosskreutz peu après l’heure de jeu. Les joueurs de Jurgen Klopp prennent du même coup cinq points d’avance sur le Bayern Munich, qui ne jouera qu’à 18h30.

Les Bavarois se retrouvent même 3e avant leur match. La faute à un Borussia Mönchengladbach qui suit le rythme des équipes de tête. Bonne surprise de cette saison, M’Gladbach s’est imposé à Kaiserslautern (1-2) et s’intercale entre Dortmund et le Bayern, à trois points du leader et avec deux points d’avance sur Munich.

Dans les autres rencontres, la lutte pour l’Europe fait rage. Le Bayer Leverkusen n’a fait aucun détail devant Augsburg (4-1), avec notamment un doublé de Kiessling. Un carton auquel a répondu avec la manière le Werder Brême, vainqueur sans trembler à Hambourg (1-3). Brême est 5e et Leverkusen 6e. Enfin, Nuremberg a réalisé une bonne opération dans la course au maintien en s’imposant devant Cologne (2-1).

Nuremberg ramène un point d’Augsbourg

A l’occasion de la 21e journée de Bundesliga, Augsbourg a été tenu en échec sur sa pelouse par le FC Nuremberg (0-0). Les locaux, qui n’ont toujours pas gagné la moindre rencontre en 2012, restent plus que jamais en danger, occupant la 17e place du classement. Nuremberg conserve lui son 14e rang avec quatre longueur d’avance sur le premier non relégable, le FC Kaiserslautern. Ce point du match nul reste tout de même une assez bonne opération étant donné que dans le bas de tableau, Fribourg, le Hertha Berlin et Kaiserslautern se sont inclinés.