Étiquette : Stuttgart

Dortmund garde le cap

Pas de changement en tête de la Bundesliga après le début de cette 29e journée. Le Bayern Munich contre Augsbourg (2-1) et le Borussia Dortmund à Wolfsburg (1-3) se sont tous les deux imposés. Les Borussen gardent trois points d’avance au classement et les Munichois pourront toujours se consoler en se disant que Mario Gomez rejoint provisoirement Klaas-Jan Huntelaar en tête du classement des buteurs (23 réalisations chacun).La 29e journée de Bundesliga aurait pu voir le Bayern Munich revenir sur le Borussia Dortmund en cas de victoire du premier nommé et de défaite du second. Mais les deux équipes leaders du championnat allemand ne sont pas du genre à laisser des points en route contre des équipes largement à leur portée. Pour le Bayern, Mario Gomez a encore montré tout son talent en inscrivant un doublé (1er, 60), qui permet à son équipe de s’imposer d’un petit but à domicile contre Augsbourg (2-1). L’international allemand rejoint ainsi Huntelaar en tête du classement, des buteurs avec 23 buts marqués. Du côté des Borussen, Lewandoski (22e,90e) et Gündogan (49e) se sont chargés de mettre rapidement leur équipe à l’abri. Et malgré la réduction du score de Mandzukic (61e), Dortmund restera bel et bien en tête de son championnat une semaine de plus grâce à cette victoire (3-1).

Dans la course à l’Europa Ligue, Stuttgart à fait la bonne opération de la journée grâce à son succès (4-1) contre Mayence, et profite du match nul entre Cologne et Brême (1-1), pour prendre provisoirement la 5e place. Les coéquipiers d’Ibisevic, buteur ce samedi, devront attendre le déplacement d’Hanovre à Schalke 04 ce dimanche pour savoir s’ils conservent ce rang.

La défaite de Kaiserslautern à domicile face à Hoffenheim (1-2) relègue de manière quasi-définitive les Paladins en seconde division allemande. Avec dix point de retards et un match en plus que le premier non relégable, Hambourg, il faudrait un miracle pour que l’ancien club de Youri Djorkaeff se maintienne désormais. Enfin, Fribourg et Nuremberg se sont séparés sur un match nul (2-2) et restent bien calés dans le ventre mou de la Bundesliga. Ils peuvent désormais penser à la saison prochaine en toute tranquillité.

Kagawa, un samouraï chez les Jaunes

Pendant que le Bayern Munich reçoit Augsburg, samedi à 15h30, le Borussia Dortmund s’en ira défier le Vfl Wolfsburg sur sa pelouse de la Volkswagen-Arena, pour le compte de la 29e journée de Bundesliga. Avec trois points d’avance et encore sept rencontres à jouer, les joueurs de Jürgen Klopp ont encore besoin d’engranger des points pour être sûrs de conserver leur titre cette saison. Et pour y arriver, les pensionnaires du mythique Westfalenstadion pourront compter sur leur international japonais Shinji Kagawa, auteur d’une saison époustouflante. Pour la dernière année ?Shinji Kagawa fait partie de ces quelques joueurs dont les chiffres peuvent résumer l’étendue de ce qu’ils ont apporté à leur club. Acheté 350 000 euros au club du Cerezo Osaka en juillet 2010, le milieu offensif a inscrit pour les Borussen 25 buts et délivré 9 passes décisives en un peu moins de deux saisons. Sans aucun doute l’une des meilleures affaires réalisées par un club européen au cours de ces dernières années. Car à 22 ans, l’international japonais sait déjà tout faire : dribbler, percuter, passer, marquer. A l’image de son coéquipier Mario Götze et de la génération dorée de Dortmund, ce joueur ne semble avoir aucune limite. C’est bien simple, alors que le jeune international allemand est blessé depuis trois mois, le Borussia continue à gagner, grâce en grande partie à son Japonais (5 buts sur les 7 dernières rencontres de championnat).

Evidemment, ce genre de prestations attire les convoitises. Et le contrat de Kagawa se termine en juin 2013. Selon Bild, des équipes de Premier League (Chelsea et Manchester United) se seraient déjà positionnées pour acquérir la star japonaise. Mais le président du club de la Ruhr, Hans-Joachim Watzke ne désespère de lui faire prolonger son bail jusqu’en 2016 : « Nous avons discuté avec Shinji. Nous lui avons fait une offre et maintenant, il a le temps pour y penser et prendre une décision. Nous ne lui avons pas posé d’ultimatum. Il peut dire oui maintenant mais s’il veut en parler avant de se décider, c’est possible. Une décision pourrait être prise dans les prochaines semaines mais je suis confiant sur le fait que Shinji reste avec nous. »

Contre Wolfburg, Kagawa devra briller

Au final, s’il venait à quitter Dortmund pour l’Angleterre, Kagawa n’aura en tout et pour tout évolué qu’une saison et demie avec les champions d’Allemagne en titre. En effet, victime d’une fracture du cinquième métatarse du pied droit survenue en demi-finales de la Coupe d’Asie des nations au mois de janvier 2011, il avait manqué toute la fin de la saison du Borussia.

Face à Wolfsburg samedi, pour la 29e journée de Bundesliga, Kagawa et ses coéquipiers devront briller s’ils souhaitent être certains de garder leur première place à l’issue de la rencontre. Attention cependant, car même 9e, les coéquipiers de Hasan Salihamidzic ne sont qu’à un petit point d’une place qualificative en Ligue Europa, pour l’instant détenue par Stuttgart. Pour la petite histoire, c’est contre cette dernière que Shinji Kagawa, la semaine passée, a battu le record de buts (12) marqués en Bundesliga sur une saison par un Japonais, Naohiro Takahara pour Francfort lors de la saison 2006/2007 (11).

Kagawa, l’étoile du Borussia

Pendant que le Bayern Munich reçoit Ausburg, samedi à 15h30, le Borussia Dortmund s’en ira défier le Vfl Wolfsburg sur sa pelouse de la Volkswagen-Arena, pour le compte de la 29e journée de Bundesliga. Avec trois points d’avance et encore sept rencontres à jouer, les joueurs de Jürgen Klopp ont encore besoin d’engranger des points pour être sûrs de conserver leur titre cette saison. Et pour y arriver, les pensionnaires du mythique Westfalenstadion pourront compter sur leur international japonais Shinji Kagawa, auteur d’une saison époustouflante. Pour la dernière année ?Shinji Kagawa fait partie de ces quelques joueurs dont les chiffres peuvent résumer l’étendue de ce qu’ils ont apporté à leur club. Acheté 350 000 euros au club du Cerezo Osaka en juillet 2010, le milieu offensif a inscrit pour les Borussen 25 buts et délivré 9 passes décisives en un peu moins de deux saisons. Sans aucun doute l’une des meilleures affaires réalisée par un club européen au cours de ces dernières années. Car à 22 ans, l’international japonais sait déjà tout faire : dribbler, percuter, passer, marquer. A l’image de son coéquipier Mario Götze et de la génération dorée de Dortmund, ce joueur ne semble avoir aucune limite.

Evidemment, ce genre de prestations attire les convoitises. Et le contrat de Kagawa se termine en juin 2013. Selon Bild, des équipes de Premier League (Chelsea et Manchester United) se seraient déjà positionnées pour acquérir la star japonaise. Mais le président du club de la Ruhr, Hans-Joachim Watzke ne désespère de lui faire prolonger son bail jusqu’en 2016 : « Nous avons discuté avec Shinji. Nous lui avons fait une offre et maintenant, il a le temps pour y penser et prendre une décision. Nous ne lui avons pas posé d’ultimatum. Il peut dire oui maintenant mais s’il veut en parler avant de se décider, c’est possible. Une décision pourrait être prise dans les prochaines semaines mais je suis confiant sur le fait que Shinji reste avec nous. »

Contre Wolfburg, Kagawa devra briller

Au final, s’il venait à quitter Dortmund pour l’Angleterre, Kagawa n’aura en tout et pour tout évolué qu’une saison et demie avec les champions d’Allemagne en titre. En effet, victime d’une fracture du cinquième métatarse du pied droit survenue en demi-finales de la Coupe d’Asie des nations au mois de janvier 2011, il avait manqué toute la fin de la saison du Borussia.

Face à Wolfsburg samedi, pour la 29e journée de Bundesliga, Kagawa et ses coéquipiers devront briller s’ils souhaitent être certains de garder leur première place à l’issue de la rencontre. Attention cependant, car même 9e, les coéquipiers de Salan Salihamidzic ne sont qu’à un petit point d’une place qualificative en Ligue Europa, pour l’instant détenu par Stuttgart. Pour la petite histoire, c’est contre cette dernière que Shinji Kagawa, la semaine passée, a battu le record de buts (12) marqués en Bundesliga par un japonais, Naohiro Takahara (11).

Bayern : Gomez jusqu’en 2016

Au lendemain de sa qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions, obtenue aux dépens de l’Olympique de Marseille (2-0, 2-0), le Bayern Munich a officialisé la prolongation de contrat de Mario Gomez. Comme annoncé il y a quelques jours, l’attaquant allemand, dont le bail se terminait en juin 2013, a prolongé son contrat jusqu’en 2016 avec le Bayern. « Le Bayern est un club fantastique où je me sens très bien. Je suis persuadé que nous obtiendrons encore beaucoup de succès ces prochaines années et je veux apporter ma pierre à l’édifice« , a expliqué Gomez, arrivé en Bavière en 2009 en provenance de Stuttgart, et qui a inscrit 11 buts en Ligue des champions et 23 en Bundesliga cette saison.

Semaine parfaite pour le Bayern

La lutte pour le titre se resserre de l’autre côté du Rhin. Après avoir concédé un improbable nul face à Stuttgart vendredi (4-4), le Borussia Dortmund devait croiser les doigts pour que le Bayern Munich, son principal rival et premier poursuivant, trébuche à Nuremberg lors de la suite de cette 28e journée de Bundesliga. C’est raté. Même si le vœu des champions d’Allemagne en titre a failli être exaucé. Peut-être fatigués par leur match face à l’Olympique de Marseille dans la semaine, les joueurs de Jupp Heynckes ont dû s’armer de patience pour venir à bout de leurs adversaires.

Comme depuis quelques semaines, c’est Arjen Robben qui a enfilé sa tenue de sauveur en inscrivant le seul but de la rencontre, peu après l’heure de jeu, alors que Franck Ribéry, remplaçant au coup d’envoi, était entré depuis une dizaine de minutes. Un court mais précieux succès (0-1) qui permet aux Bavarois de réaliser une excellente opération au classement. Le Bayern n’est désormais plus qu’à trois points du Borussia Dortmund, avec une différence de buts légèrement supérieure (+49 contre +42). De quoi donner le sourire à Mario Gomez et consorts, qui viennent de réaliser une semaine parfaite avec leur victoire à Marseillais en C1. Mais aussi d’envisager une fin de saison haletante en Bundesliga…

Serré aussi pour l’Europe


Il ne faisait pas bon évoluer devant son public ce samedi. Une seule équipe s’est imposée à domicile. Il s’agit d’Ausbourg, qui a dominé Cologne, un concurrent direct dans la course au maintien (2-1). Un succès qui permet au promu de quitter la zone de relégation, dans laquelle entrent les coéquipiers de Lukas Podolski, buteur en vain. A l’image de la lutte pour le titre, celle pour l’Europe se resserre. Le Bayern Leverkusen et le Werder Brême sont désormais à égalité de points avec Stuttgart suite à leurs défaites de ce samedi.

Le Bayer a été dominé par Fribourg (0-2), tandis que le Werder, peut-être perturbé par l’annonce du départ de son meilleur buteur,Claudio Pizarro, en fin de saison, a été sévèrement battu par Mayence (0-3). Enfin, Kaiserslautern s’enfonce doucement et sûrement vers la relégation. La lanterne rouge de Bundesliga a été battue par Hambourg (0-1) et compte désormais dix points de retard sur son adversaire du jour, premier non relégable.

Le Bayern enchaîne après l’OM

Le Bayern Munich s’est imposé d’une courte tête sur la pelouse de Nuremberg (0-1) et revient à trois points du Borussia Dortmund à l’issue de la 28e journée de Bundesliga. Dans les autres rencontres, seul le promu Augsbourg s’est imposé à domicile, le Werder Brême et le Bayer Leverkusen, en course pour l’Europe, chutant devant leur public.
La lutte pour le titre se resserre de l’autre côté du Rhin. Après avoir concédé un improbable nul face à Stuttgart vendredi (4-4), le Borussia Dortmund devait croiser les doigts pour que le Bayern Munich, son principal rival et premier poursuivant, trébuche à Nuremberg lors de la suite de cette 28e journée de Bundesliga. C’est raté. Même si le vœu des champions d’Allemagne en titre a failli être exaucé. Peut-être fatigués par leur match face à l’Olympique de Marseille dans la semaine, les joueurs de Jupp Heynckes ont dû s’armer de patience pour venir à bout de leurs adversaires.

Comme depuis quelques semaines, c’est Arjen Robben qui a enfilé sa tenue de sauveur en inscrivant le seul but de la rencontre, peu après l’heure de jeu, alors que Franck Ribéry, remplaçant au coup d’envoi, était entré depuis une dizaine de minutes. Un court mais précieux succès (0-1) qui permet aux Bavarois de réaliser une excellente opération au classement. Le Bayern n’est désormais plus qu’à trois points du Borussia Dortmund, avec une différence de buts légèrement supérieure (+49 contre +42). De quoi donner le sourire à Mario Gomez et consorts, qui viennent de réaliser une semaine parfaite avec leur victoire à Marseille en C1. Mais aussi d’envisager une fin de saison haletante en Bundesliga…

Serré aussi pour l’Europe


Il ne faisait pas bon évoluer devant son public ce samedi. Une seule équipe s’est imposée à domicile. Il s’agit d’Ausbourg, qui a dominé Cologne, un concurrent direct dans la course au maintien (2-1). Un succès qui permet au promu de quitter la zone de relégation, dans laquelle entrent les coéquipiers de Lukas Podolski, buteur en vain. A l’image de la lutte pour le titre, celle pour l’Europe se resserre. Le Bayer Leverkusen et le Werder Brême sont désormais à égalité de points avec Stuttgart suite à leurs défaites de ce samedi.

Le Bayer a été dominé par Fribourg (0-2), tandis que le Werder, peut-être perturbé par l’annonce du départ de son meilleur buteur, Claudio Pizarro, en fin de saison, a été sévèrement battu par Mayence (0-3). Enfin, Kaiserslautern s’enfonce doucement et sûrement vers la relégation. La lanterne rouge de Bundesliga a été battue par Hambourg (0-1) et compte désormais dix points de retard sur son adversaire du jour, premier non relégable.

Wolfsburg enfonce le Hertha

Wolfsburg n’a pas fait de détails sur la pelouse du Hertha Berlin en s’imposant assez largement (1-4), lors de la 28e journée de Bundesliga. Le Hertha avait pourtant ouvert la marque par Kobiashvili (13e). Mais les joueurs de Félix Magath ont ensuite déroulé. Le malheureux Janker a remis les deux équipes à égalité en marquant contre son camp (29e). Puis Helmes s’est offert un doublé (34e et 81e), alors que Mandzukic a également trouvé la faille entre les deux buts de son coéquipier (77e). Au classement, Wolfsburg est 8e, mais compte le même nombre de points (40) que les trois équipes qui le précède, à savoir Stuttgart, le Werder Brême et le Bayer Leverkusen. Les affaires du Hertha Berlin se compliquent, le club de la capitale occupant la 17e place, avec quatre points de retard sur le premier non relégable.

Semaine parfaite pour le Bayern

La lutte pour le titre se resserre de l’autre côté du Rhin. Après avoir concédé un improbable nul face à Stuttgart vendredi (4-4), le Borussia Dortmund devait croiser les doigts pour que le Bayern Munich, son principal rival et premier poursuivant, trébuche à Nuremberg lors de la suite de cette 28e journée de Bundesliga. C’est raté. Même si le vœu des champions d’Allemagne en titre a failli être exaucé. Peut-être fatigués par leur match face à l’Olympique de Marseille dans la semaine, les joueurs de Jupp Heynckes ont dû s’armer de patience pour venir à bout de leurs adversaires.

Comme depuis quelques semaines, c’est Arjen Robben qui a enfilé sa tenue de sauveur en inscrivant le seul but de la rencontre, peu après l’heure de jeu, alors que Franck Ribéry, remplaçant au coup d’envoi, était entré depuis une dizaine de minutes. Un court mais précieux succès (0-1) qui permet aux Bavarois de réaliser une excellente opération au classement. Le Bayern n’est désormais plus qu’à trois points du Borussia Dortmund, avec une différence de buts légèrement supérieure (+49 contre +42). De quoi donner le sourire à Mario Gomez et consorts, qui viennent de réaliser une semaine parfaite avec leur victoire à Marseillais en C1. Mais aussi d’envisager une fin de saison haletante en Bundesliga…

Serré aussi pour l’Europe


Il ne faisait pas bon évoluer devant son public ce samedi. Une seule équipe s’est imposée à domicile. Il s’agit d’Ausbourg, qui a dominé Cologne, un concurrent direct dans la course au maintien (2-1). Un succès qui permet au promu de quitter la zone de relégation, dans laquelle entrent les coéquipiers de Lukas Podolski, buteur en vain. A l’image de la lutte pour le titre, celle pour l’Europe se resserre. Le Bayern Leverkusen et le Werder Brême sont désormais à égalité de points avec Stuttgart suite à leurs défaites de ce samedi.

Le Bayer a été dominé par Fribourg (0-2), tandis que le Werder, peut-être perturbé par l’annonce du départ de son meilleur buteur,Claudio Pizarro, en fin de saison, a été sévèrement battu par Mayence (0-3). Enfin, Kaiserslautern s’enfonce doucement et sûrement vers la relégation. La lanterne rouge de Bundesliga a été battue par Hambourg (0-1) et compte désormais dix points de retard sur son adversaire du jour, premier non relégable.

Le Borussia, plié en quatre

Il ne fallait surtout pas partir avant la fin ce vendredi au Westfalenstadion. A l’occasion de la 28e journée de Bundesliga, le Borussia Dortmund et le VfB Stuttgart se sont livrés une bataille épique dans laquelle on a pu assister à un double KO. Huit buts, quatre chacun ! Alors qu’ils menaient tranquillement grâce à Kagawa et Blaszczykowski, les Jaune ont sombré en huit minutes. La faute à un doublé de Schleber et une réalisation d’Ibisevic. Mais rares sont les matches dans lesquels le Borussia se laisse facilement avoir. Au courage, Hummels et Perisic croyaient avoir fait le plus dur en retournant la situation. Pourtant, alors qu’il ne reste qu’une poignée de secondes, Gentner ramène finalement les deux équipes à égalité, les forçants au partage des points. Dortmund, toujours leader, compte désormais si longueurs d’avance sur le Bayern Munich. De son côté, Stuttgart prend provisoirement la 5e place du classement, profitant d’une meilleure différence de buts pour être devant Leverkusen et Brême.