Robben prolonge au Bayern jusqu’en 2015

Rate this post

Alors que les rumeurs d’un départ pour l’Angleterre se faisaient persistantes depuis plusieurs semaines, notamment après son conflit avec Franck Ribéry, le milieu offensif du Bayern Munich Arjen Robben a finalement prolongé son contrat avec son club du Bayern Munich ce jeudi. Le Néerlandais est désormais engagé avec le club bavarois jusqu’en 2015.Le milieu offensif du Bayern Munich Arjen Robben a prolongé son contrat avec son club du Bayern Munich ce jeudi. Alors que des doutes subsistaient sur la réelle envie du Néerlandais de prolonger avec le club bavarois, Robben a encore crocheté tous les médias spécialisés, en prolongeant son bail jusqu’en 2015. Le directeur général du club de Munich Karl-Heinz Rummenige n’a pas caché sa satisfaction de voir l’ancien joueur du Real prolonger son contrat. « Nous sommes très heureux d’avoir pu prolonger Arjen pour deux années supplémentaires », a déclaré sur le site officiel du club le dirigeant bavarois. Après la qualification pour la finale de la Ligue des champions que les Allemands disputeront le 19 mai prochain contre Chelsea, c’est une bonne nouvelle de plus pour le club de Franck Ribéry.

Un génie incompris

Ce prolongement de bail n’était pas forcément évident à la base. Souvent blessé, celui qui est surnommé « l’homme de cristal » par les médias allemands, à tendance à en énerver plus d’un au sein du club bavarois, dont le « Kaiser » Franz Beckenbauer. « Il est toujours en quête de reconnaissance, avait déclaré le sélectionneur champion du monde 1990 dans Bild. Sa réaction, quand il réussit quelque chose de bien ou marque un but, est celle d’un égoïste, comme beaucoup de footballeurs le sont. Il ne va pas remercier celui qui lui a permis de marquer, il court voir sa famille en tribune et laisse juste ses coéquipiers lui courir après ».

Pourtant, lorsqu’il n’est pas blessé, le Néerlandais fait effectivement partie des tous meilleurs joueurs du monde. Arrivé du Real Madrid en 2009, l’ancien joueur de Chelsea n’a pas mis longtemps à se faire remarquer. Acteur majeur du triplé munichois en 2010, il avait aussi emmené ses coéquipiers en finale de la Ligue des champions (défaite 2-0 contre l’Inter) et participé avec les Pays-Bas à la finale de la Coupe du Monde (défaite 1-0 contre l’Espagne). Dribbleur hors-pair, il est aussi doté d’une frappe du pied gauche extrêmement précise, qui lui a permis d’inscrire 58 buts en trois saisons toutes compétitions confondues.

Mais pour marquer autant, il faut beaucoup tenter. Et c’est là que le bât blesse : peu altruiste, Arjen Robben énerve souvent ses partenaires, de clubs comme de sélection. A l’image du match contre Bâle, où il aurait pu faire marquer Mario Gomez pour que ce dernier rentre dans l’histoire aux côtés de Lionel Messi (avec cinq buts inscrits lors d’une rencontre de Ligue des champions), le gaucher préfère toujours marquer que faire marquer.

Une prolongation de contrat tendue

Cependant, tout le monde est capable de voir l’énorme talent dont jouit le milieu offensif. Les dirigeants du Bayern les premiers. Approché par ces derniers au mois de décembre dernier pour prolonger son contrat qui se terminait en 2013, Robben avait quelque peu tergiversé, considérant que le coach munichois, Jupp Heynckes, ne l’avait pas fait rejouer assez vite lors de son retour de blessure. Il avait donc déclaré au cours du mois de mars : « On ne peut pas dire à 100% que je vais rester en Bavière », avant finalement de se laisser convaincre.