Robben l’homme de verre

Rate this post

Après une trêve hivernale de 10 jours, le Bayern Munich retrouve les chemins de la Bundesliga avec la réception, à l’Allianz Arena, du Hertha Berlin dans le cadre de la 9e journée du championnat outre-Rhin. Un match que la bande à Franck Ribéry, de retour de blessure, jouera sans , une énième fois sur le flanc.Arjen Robben, un multirécidiviste… de la blessure. Adulé outre-Rhin et plus particulièrement en Bavière pour ses coups de génie sur son côté droit et son célébrissime « crochet pour repiquer dans l’axe, frappe lunette opposée », l’international néerlandais est certainement l’un des joueurs, avec , les plus souvent sur le flanc. Bobo par-ci, bobo par-là, le joueur de 27 ans a passé quasiment plus de temps à l’infirmerie que sur les terrains de Premier League, Liga ou Bundesliga. Aussi fragile que technique, le « fou ailier » batave a contracté pas moins de 15 blessures depuis la saison 2007/2008!
(Voir encadré)

Ischio-jambiers, dos, mollet, talon d’Achille, cuisse, et autres douleurs musculaires sont le pain quotidien du joueur passé par le Real Madrid ou encore Chelsea. Dernière blessure en date, un coup reçu à la hanche en sélection oranje qui devrait le priver de longues semaines des terrains comme l’a indiqué son entraineur Jupp Heynckes, fataliste, en conférence de presse : « Arjen doit encore observer quatorze jours de repos et faire ensuite deux semaines de légère rééducation avant de pouvoir recourir. On ne peut pas déterminer la date de son retour. Je pense qu’il nous rejoindra dans quelques semaines. »

Alors que Franck Ribéry fera son grand retour à la compétition après une douleur au mollet qui l’a privé des deux matches de l’équipe de France, Robben assistera, une fois n’est pas coutume, à la rencontre depuis les luxueuses loges de l’Allianz Arena. Laissé à peu près tranquille durant la saison 2009/2010 – quatre « petites blessures » tout de même -, le Néerlandais avait emmené le FC « Hollywood » jusqu’à la finale de la Ligue des champions. Blessé la majeure partie de la première saison l’an passé, le Bayern avait connu toutes les peines du monde en championnat et en Coupe d’Europe, passant l’hiver à une dizaine de points du futur champion, le Borussia Dortmund. Et alors que la finale de la C1 édition 2011/2012 aura pour cadre… l’Allianz Arena, Arjen Robben serait bien inspiré d’éviter tout pépin physique, histoire que le FCB ait toutes ses chances d’y aller en mai prochain. Sous peine de voir une nouvelle fois le Bayern Munich, sans Robben « l’homme de verre », voler en éclats.

Julien Froment