Raul et Schalke, c’est fini

Rate this post

L’attaquant de Schalke 04 Raul a annoncé ce jeudi sur son site officiel que sa collaboration avec le club de Gelsenkirchen prendrait fin en juin prochain. Les deux parties n’ont en effet pas réussi à trouver d’accord sur une éventuelle prolongation de contrat. La machine à rumeur de transfert ne devrait donc pas tarder à être lancée, mais l’ancien joueur du Real Madrid a des exigences : jouer une coupe européenne. Dès lors, quel club serait susceptible de l’accueillir ?La belle histoire entre Schalke 04 et Raul va se terminer cet été. En fin de contrat au mois de juin prochain, l’attaquant espagnol a annoncé sur son site officiel qu’il n’avait pas réussi à trouver un accord avec la direction allemande pour prolonger son bail du côté de Gelsenkirchen. Auteur de 39 réalisations toutes compétitions confondues en deux saisons, l’ancien joueur du Real Madrid aura tout de même réussi à atteindre l’objectif qu’il s’était fixé en quittant la Maison Blanche : montrer que ce n’était pas un joueur fini.

Désormais, Raul doit donc se trouver un nouveau club. Ce club devra obligatoirement jouer une coupe européenne. Les exigences du joueur à ce niveau-là semblent assez claires : outre la perspective de gagner des titres, l’international espagnol souhaite avant tout améliorer ses statistiques personnelles. Avec 71 réalisations en Ligue des champions, Raul domine le classement des buteurs dans cette compétition. Et même s’il n’y a quasiment aucun doute sur le fait que des joueurs comme Lionel Messi (51 buts) ou Cristiano Ronaldo (34 buts) dépasseront son record d’ici quelques années, son nom devrait rester sur le podium pour encore quelques saisons.

Maintenant, la question se pose. Quel club disputant la Ligue des champions accepterait de recruter un joueurs de 34 ans, dont les émoluments approcheraient les 2,5 millions d’euros par an ? Car certes, Raul est aussi une marque, un joueur qui a marqué la fin des années 90 et les années 200. Mais il est désormais difficile de se faire une idée de son réel apport sur le terrain et dans le vestiaire. Le refus des dirigeants allemands de le prolonger prouve d’ailleurs que l’Espagnol ne trouvera pas aussi facilement que cela un point de chute. Peut-être que la conférence de presse qu’il tiendra en début d’après-midi, ce jeudi apportera quelques pistes.