National: Un intérêt malgré tout

Rate this post


Dans un match amical au Danemark qui a fait couler beaucoup d’encre, la Nationalmannschaft a obtenu un match nul 2-2 au terme d’un match intéressant.

.

Décrié comme inutile, le match amical disputé hier soir contre une sélection danoise motivée a apporté quelques reconnaissances avec comme seul rescapé du onze d’Afrique du Sud le latéral Jerôme Boateng. Jogi Löw a également reconduit le système du mondial, c’est-à-dire le 4-2-3-1 qui avec la même philosophie de jeu lui est chère.

.

Le premier quart d’heure de la rencontre appartenait aux danois qui voulaient se montrer face au troisième du dernier mondial, en la personne d’Eriksen, qui posa de nombreux problèmes à une défense allemande désorganisée. Ensuite, le jeu allemand s’équilibra et Marin et Beck apportèrent un dynamisme bienvenu sur les ailes, le tout sous la régie d’un Toni Kroos employé dans l’axe qui dirigeait l’orchestre à seulement 20 ans.

.

Mario Gomez, auteur d’un excellent match, ouvra la marque à la 19è minute de jeu à la suite d’un service quelque peu chanceux de Thomas Hitzlsperger. Jusqu’à la pause la Nationalmannschaft a alors pris le jeu à son compte et contrôlé, avec néanmoins quelques hésitations en défense. Le début de la deuxième mi-temps fût assez brouillon, dû aux nombreux changements opérés par les sélectionneurs.

.

A la 73è minute, Patrick Helmes alourdit le score à suite d’un beau mouvement entre Boateng, Gentner et l’attaquant de Leverkusen. Le break est fait, une victoire de l’équipe B. Niet. Il n’en sera rien puisqu’en l’espace d’nu petit quart d’heure, le sélection danoise marquera deux buts par l’intermédiaire de Rommedahl à la suite d’une erreur du fébrile Serdar Tasci (74è), puis par Junker qui profite d’une sortie complètement ratée de Tim Wiese (87è).

.

Bilan: Malgré le résultat décevant après les deux buts d’avance que comptait la sélection, ce match a permis à certains joueurs de se montrer sous les couleurs de l’Allemagne en l’absence des cadres. Le fait que ce groupe ait également su convertir la philosophie de jeu de Löw partiellement sur le terrain est une grande satisfaction en vue de la suite des aventures. Christian Gentner s’est révélé plus influent sur le jeu que beaucoup ne le pensaient. Les meilleurs joueurs sur le terrain furent Wiese (souverain jusqu’à sa bourde à trois minutes du terme), Gentner et Gomez.

.

Les actions du match en vidéo:

Résumé Danemark – Allemagne